Recherche personnalisée

Un homme a suivi sa femme avec un drone pour finir par la prendre en flagrant délit d’adultère, après 18 ans de mariage. Il en a diffusé une vidéo commentée.

C’est une vidéo peu commune qui a été diffusée lundi sur YouTube. Un mari éconduit a surpris sa femme en train de retrouver son amant, en l’espionnant à l’aide d’un petit aéronef sans pilote équipé d’une caméra. Il a mis les images sur le Net et on voit l’homme osciller entre colère et désarroi au début avant de finir effondré et en pleurs, constatant que son mariage avait du plomb dans l’aile après 18 ans de vie commune.

D’après ce mari cocu, ce qui lui a mis la puce à l’oreille, c’est le changement de planning de sa femme. En effet, d’après sa description, son épouse a été appelée pour venir plus tôt au travail assez fréquemment ces dernières semaines. «J’ai ensuite reçu un coup de téléphone de quelqu’un me disant que quelque chose se passait», raconte-t-il en début de vidéo. Pour en avoir le coeur net, ou brisé, il a décidé de filer sa femme avec un drone. «J’ai essayé de la suivre une ou deux fois avant mais, à chaque fois, elle est réellement allée travailler. Je ne sais pas si elle avait été avertie ou si j’étais juste malchanceux. J’ai donc pris un drone et cela a fonctionné», explique-t-il dans des propos retranscrits par metro.co.uk.

Sur les premières images, l’homme nous fait suivre sa femme, vêtue de noir, marchant dans la rue. Il commente les images de façon très précise, suivant ses directions et donnant des détails: un peu à la manière d’un match de foot. Mais rapidement, au lieu de prendre le chemin de son travail, elle bifurque. Désespéré, l’homme se rend peu à peu compte de l’évidence. «Elle se fait jolie pour le mec avec qui elle va tromper son mari…, dit-il. Elle s’assure d’avoir les cheveux bien coiffés pour cet enfoiré.» A la fin de la vidéo, l’amant arrive dans une voiture sombre et la femme l’embrasse par la fenêtre. Le cocu attire l’attention du spectateur: «Regardez bien. 18 ans boom, 18 ans de mariage jetés comme ça. 18 ans. Eh bien f*** you!», conclut-il, en rage.